Prix de Flore pour Monica Sabolo

monica sabolo tout cela n'a rien à voir avec moiTout cela n’a rien à voir avec moi, roman de Monica Sabolo, aux éditions JC Lattès, juillet 2013, 155 pages, 19 €.

Tout cela n’a rien à voir avec moi est-il vraiment un roman ? On se pose souvent la question. Je me pose souvent la question. Si vous suivez ce blog régulièrement, il m’est déjà arrivée d’en parler concernant d’autres livres. Dans celui-ci, c’est assez flagrant, étant donné le nom du narrateur : MS ; et le titre du livre Tout cela n’a rien à voir avec moi. Je pense que ce sujet du rapport de l’auteur avec son œuvre est très important en littérature. Mais encore une fois, laissons ce sujet de côté pour parler de ce fabuleux roman.

Ce roman raconte l’histoire d’une femme. Elle rencontre un homme. Ils s’échangent des textos, des mails, qu’elle retranscrit en donnant à l’homme le nom de XX. Monica Sabolo ne laisse rien au hasard. Elle nous donne les dates, les lieux, les horaires. Nous savons tout de cette liaison ; et de ce qu’elle pense, avec quelques morceaux de ce qui semblerait être un journal intime.

10 mars 2011. Café Le Rostand, Paris VI. 19h45-20 h30.

Une bière / deux verres de vin blanc. Données recueillies : estime qu’on peut juger définitivement un individu d’après ses 5 films et livres préférés. Refuse de répondre à la question « quels sont tes 5 livres et films préférés ? » (jugée trop personnelle). Est l’auteur d’une « monographie sur Shinji Aoyama » (se la raconte). Partage l’addition. Contacts physiques : aucun.

Et au milieu de ce texte, se glissent des tas de photos : les briquets qu’elle vole à cet homme (qui lui racontera plus tard qu’il a l’impression de tout le temps perdre ses briquets), des notes de ses carnets, des objets, des cadeaux…

C’est un livre conceptuel que l’on a du mal à lâcher. Je l’ai d’ailleurs lu d’une traite, en une heure. Plus profondément, c’est une histoire d’amour, avec ses débuts, ses doutes, ses envies, ses désirs, ses peurs, ses pleurs, sa fin. C’est aussi le retour en arrière, avec l’histoire des parents, et du père absent qu’elle essaye de retrouver.

Un très beau livre à offrir.

Et toutes mes félicitations à Monica Sabolo qui a obtenu le Prix de Flore 2013 avec ce livre, jeudi 7 novembre.

Je l’ai appelé, je lui ai donné rendez-vous au Flore. Je lui ai demandé un signe de reconnaissance, il a répondu « je porterai une cravate ». C’est assez romanesque, non ?

Site des éditions JC Lattès

Monica Sabolo est rédactrice en chef des pages culture dans le magazine Grazia, alors : Site du magazine Grazia

3 Comments

    1. Le froid et le silence. Les cendres du monde défunt emportées çà et là dans le vide sur les vents froids et profanes. Emportées au loin et dispersées et emportées encore plus loin. Toute chose coupée de son fondement. Sans support dans l’air chargé de cendre. Soutenue par un souffle, tremblante et brève.
      Si seulement mon coeur était de pierre. C.McCarthy

Poster une note dans le carnet

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s