Le blog reprend du service !

Après quelques mois d’absence, je reviens sur ce blog laissé à l’abandon. Un mémoire sur Jean Cocteau et l’opium, un stage de plusieurs mois aux Editions La Tengo, l’envie de prendre des vacances, de lire, de regarder des films, des séries, d’aller au cinéma, de regarder avec impatience les pièces de théâtre de la rentrée, d’écrire aussi. Après tout ceci, l’envie de faire revivre ce blog pour plusieurs choses.

Grand prix des lectrices de ElleLa première est ma participation au Grand Prix des lectrices de Elle 2016. J’ai déjà reçu en juillet dernier la première sélection d’octobre, avec quelques belles surprises, et quelques déceptions (de ces livres dont on voit l’éloge un peu partout et qui vous tombe des mains). L’aventure durera une année, avec trois livres à lire par mois.

Crédit Agnès Druesne
Crédit Agnès Druesne

La deuxième raison est ma participation au challenge de Charlotte l’Insatiable, qui a décidé de relever le défi de lire les 68 premiers romans de cette rentrée littéraire, et d’entraîner des dizaines de blogueurs avec elle. En partenariat avec le site Lecteurs.com, qui met en lumière le projet, ainsi que la liste de ces 68 premiers romans. Je vous parlerai de Djibouti de Pierre Deram (Buchet Chastel), de Sfumato de Xavier Durringer (Le Passage) et de Camille, mon envolée de Sophie Daull (Philippe Rey).

Rentrée littéraire
Un aperçu de la rentrée littéraire / ©Myriam Thibault

Enfin, la dernière raison de la reprise de ce blog, précisément fin août, est évidemment la rentrée littéraire. Quelques-uns ont l’art de se plaindre de cette rentrée, d’y voir toujours les mêmes têtes en une des suppléments littéraires, dans les émissions de François Busnel ou Michel Field… Seulement, il ne faut pas oublier une chose : la rentrée littéraire est une exception française. Pendant plusieurs mois, l’ensemble de la France va entendre parler de littérature, dans les journaux, à la télévision (les remises de prix sont retransmises en direct sur BFM ou I-Télé), va observer un bouillonnement dans les librairies. Alors oui, on pourra se plaindre que les prix sont pipés, que l’on retrouve toujours les mêmes auteurs. Mais on pourra aussi se réjouir de parler de littérature, de la hausse de la vente des livres, de la masse de premiers romans, du nombre important de très bons romans. Profitons de cette exception culturelle.

Dans les semaines à venir, je vous parlerai de mon coup de coeur de cette rentrée : La septième fonction du langage, l’excellent dernier roman de Laurent Binet. Mais je vous parlerai aussi de Simon Liberati, de Julien Blanc-Gras, de Philippe Delerm, d’Arnaud Le Guern, de Frédéric Beigbeder, de Renaud Santa Maria, de Mathias Enard, de Joann Sfar, et bien d’autres.

D’autre part, je continuerai mon rendez-vous musical du dimanche. Et j’ajouterai un rendez-vous cinéma le samedi. Chaque samedi sera le jour de la découverte d’un court-métrage.

Belle rentrée à tous !

Poster une note dans le carnet

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s