« Un autre que moi » de Véronique Olmi

Mise en page 1

Chronique parue sur Nonfiction.fr : 

Et si notre corps futur pouvait nous parler ?

Le soir de son anniversaire, Fred ne veut pas sortir de sa chambre d’hôtel. Sa femme, Laura, lui a organisé un anniversaire surprise pour ses quarante ans. Il déteste les anniversaires, encore plus quand ils sont censés être une surprise. Mais ce soir, alors qu’il cherchait désespérément une dernière bouteille d’alcool dans le minibar, un homme est entré dans sa chambre, par le miroir. Cet homme, Frédéric, n’est autre que son moi plus âgé. L’un aura quarante ans ce soir, l’autre quatre-vingts.

La force de cette nouvelle pièce de Véronique Olmi réside dans ce face-à-face entre l’homme de quarante ans, et son moi de quatre-vingts ans. Au début, Fred pense que sa femme a payé Frédéric, cet homme qu’il ne reconnaît pas, pour qu’il le pousse à se rendre à l’anniversaire qu’elle a organisé pour lui. Mais petit à petit, il va se rendre compte que cet homme est honnête. Ce dernier va lui révéler des choses de leur enfance que seul lui connaît. Mais il va aussi lui révéler sa vie future… Et Fred n’a absolument pas envie de vieillir comme prévu ! Il ne veut pas devenir Frédéric et veut changer son destin.

Cette pièce est écrite avec minutie, beaucoup d’humour et de dérision sur notre vie. Et si l’on connaissait notre destin, aurions-nous l’envie de tout changer ? L’homme qu’est devenu Fred ne lui plaît pas du tout. Ses rêves n’ont pas été réalisés, le futur qu’il s’imaginait pour sa retraite n’a rien d’attrayant pour l’homme qu’il est à quarante ans. Et pourtant, son moi futur tente de le convaincre par tous les moyens qu’il a vécu une superbe vie. Avec humour, Véronique Olmi nous livre à travers cette pièce une véritable réflexion sur notre futur, notre destin et nos choix de vie. Cette pièce nous dit que chaque âge a ses envies, sa vision du monde, sa perception de la vie et des sentiments et que chaque âge a ses priorités.

Véronique Olmi a dirigé le comité de lecture du Théâtre du Rond-Point, pendant trois ans, elle a écrit de nombreuses pièces de théâtre, et a lancé le festival du Paris des femmes au Théâtre des Mathurins, qui vient d’avoir lieu en ce début d’année. Un autre que moi arrivera au théâtre à partir du 11 février 2016. Vous pourrez découvrir ce texte mis en scène au théâtre de l’Atelier par Jean-Daniel Verhaeghe, et interprété par Claude Rich et Jean-Pierre Lorit. En attendant, comme aurait dit Musset, lisons le théâtre dans notre fauteuil !

Véronique Olmi, Un autre que moi, Editions Albin Michel, janvier 2016, 137 pages, 15 €

Poster une note dans le carnet

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s