« Vous n’aurez pas ma haine » d’Antoine Leiris

Antoine Leiris

Vous n’aurez pas ma haine d’Antoine Leiris, aux Editions Fayard, mars 2016, 144 pages, 12€90.

J’ai vu ce livre des dizaines de fois sur les tables des librairies avant d’oser le prendre et l’acheter. Je n’osais pas. J’avais peur de lire, et je me suis aperçue que je n’étais pas la seule. On se souvient tous du témoignage poignant de ce jeune papa au lendemain des attentats du Bataclan. On se souvient tous de ce jeune homme plein de sincérité et d’amour pour sa femme disparue le 13 novembre dernier, et surtout de cette phrase : « Vous n’aurez pas ma haine ». Son texte a été partagé des milliers de fois sur les réseaux sociaux. Il en a fait un livre. Il s’est mis à écrire, à allonger cette lettre de quelques lignes pour nous dévoiler son quotidien après le Bataclan.

Il raconte dans ce livre la soirée du 13 novembre, seul avec son fils, tandis que sa femme est partie à un concert. Il ne sait même pas dans quelle salle de spectacle. Comme tous les parisiens, il a commencé à recevoir ces messages sur son téléphone : « Tout va bien ? », « Tu es où ? »… Il regarde les infos et comprend ce qu’il se passe. Ce n’est qu’à cet instant qu’il a un doute. Il croit que sa femme est au Bataclan ce soir-là… Commence alors l’attente, l’espoir, la famille qui vient aider à la retrouver, les trajets dans tous les hôpitaux de Paris, les appels… L’espoir s’éteint quelques jours plus tard, Hélène Muyal-Leiris fait partie des victimes du Bataclan.

Antoine Leiris écrit alors ce petit texte dont on se souvient tous, et continue d’écrire. Journaliste de profession, Antoine Leiris sait écrire. Le style de ce livre est absolument sublime. Il écrit sans pathos, avec élégance et retenue, tout en disant les choses avec sincérité. Son livre est bouleversant. On en termine la lecture véritablement changé.

Antoine Leiris sera ce soir sur le plateau d’On n’est pas couché, sur France 2.

Site des Editions Fayard

3 Comments

  1. J’avais vu Antoine Leiris sur le plateau de « C à vous » dans la semaine qui a suivi les attentats, il était déjà bouleversant dans sa dignité et sa tristesse, j’imagine que le livre est dans la même optique que ce passage TV, je vais certainement l’acheter, merci Myriam. Dire « Vous n’aurez pas ma haine », c’est très fort, peu de gens sont capables de le penser, moi la première.

Poster une note dans le carnet

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s