5 (très) bonnes raisons de lire « Voyage à Film City » de Melvil Poupaud

voyage-a-film-cityVoyage à Film City de Melvil Poupaud, Pauvert, parution le 11 janvier 2017, 176 pages, 18€.

1 – Melvil Poupaud nous ouvre les coulisses d’un tournage. Il part en Chine pour le film The Lady in the Portrait de Charles de Meaux. Les péripéties s’enchaînent et offrent au lecteur l’intimité d’un acteur en terre inconnue.

2 – Voyage à Film City est une forme de journal de bord. Au-delà du fait de nous relater son tournage, ses difficultés liées à sa présence en Chine, aux prises de tête face à l’administration, Melvil Poupaud prend des photographies et les intègre à son journal. Il nous montre que ce livre est la retranscription quasi parfaite de son carnet lors de son voyage.

carnet3 – Ce livre ravira tous les amoureux de cinéma. On y découvre les coulisses du tournage, des astuces pour les acteurs, des anecdotes. Par exemple, alors que Melvil Poupaud a les mille peines du monde à apprendre son texte en mandarin, auquel il ne comprend pas un strict mot, il se souvient de ce conseil de Jean-Pierre Léaud : « Jean-Pierre, avec qui j’ai travaillé plusieurs fois depuis mon enfance, m’a toujours dit que le sens des mots n’avait que peu d’importance quand on jouait la comédie. » Grâce à lui, Melvil Poupaud décide de colorer son texte. Chaque couleur désigne une expression, un sentiment. Melvil Poupaud ne sait toujours pas ce qu’il dit, mais le ressenti est parfait, et c’est cela qui importe.

chinois4 – L’écriture de Melvil Poupaud est délicate. Le mélange du texte et des images nous fait tourner les pages, jusqu’à ne plus s’arrêter. Ce genre de textes est addictif. On aimerait en lire plus souvent, pour le plaisir des yeux.

melvil-poupaud5 – Melvil Poupaud est un véritable artiste. Pour ceux qui ne le connaîtraient que sous ses traits d’acteurs, il est également guitariste. On peut le voir régulièrement aux côtés de son frère Yarol Poupaud (guitariste de Johnny Hallyday, compagnon de Caroline de Maigret) lors des concerts de son groupe Black Minou. On a pu également l’apercevoir sur scène lors de la dernière tournée de Benjamin Biolay, « Palermo Hollywood ». Aujourd’hui, on le trouve sur les tables des librairies. Toujours un plaisir de découvrir les mille et une facettes d’un artiste.

Site des éditions Fayard

Poster une note dans le carnet

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s