Journal des films de janvier 2017

film

  1. La Bonne année de Claude Lelouch, un classique. Lino Ventura est d’une élégance incontestable. Charles Gérard, tellement drôle. On ne s’en lassera jamais…
  2. L’Aventure c’est l’aventure de Claude Lelouch, un deuxième classique. Il me semble que j’ai revu ces deux films grâce à une rétrospective du réalisateur sur Arte. Quel bonheur de revoir ce film. La première fois que je l’ai vu restera gravée dans ma mémoire. J’étais en stage aux Editions La Tengo, qui publient la revue Schnock. Le dossier principal était dédié au film. La soirée de lancement de la revue a eu lieu au Club 13, le cinéma de Claude Lelouch, où une projection du film avait lieu. J’ai donc vu L’Aventure c’est l’aventure pour la première fois, dans les confortables fauteuils en cuir de son cinéma, juste derrière lui. Je le voyais rire, revoir ses acteurs. Un bonheur.
  3. Nocturnal Animals de Tom Ford. Quel film ! L’esthétique est incontestable. Tom Ford, aussi élégant dans la mode que sur grand écran. L’imbrication des différentes histoires est remarquable. Quel tour de force de réussir à nous faire entrer dans  trois histoires sans nous perdre une seule seconde, et en nous tenant en haleine jusqu’aux dernières minutes de film.
  4. La Mécanique de l’ombre de Thomas Kruithof. Un très bon premier film qui nous entraîne dans les coulisses sordides de la politique. François Cluzet, Denis Podalydès, Simon Abkarian sont excellents, Thomas Kruithof étant certainement un très bon directeur d’acteurs en plus d’être un bon réalisateur. Dans l’attente des prochains films avec impatience…
  5. The Young Pope – Saison 1 de Paolo Sorrentino. Waouh ! Je regarde rarement des séries. D’ailleurs, celles qui m’attirent vraiment, je les achète et les regarde en DVD. Étant une inconditionnelle de Paolo Sorrentino, je n’avais pas trop de doutes. Mais alors quelle série ! L’esthétique est remarquable, le scénario excellent, et le personnage de Jude Law parfait ! Je suis absolument conquise par tous ces petits détails qui bravent les clichés sur la religion. L’invisible pape, comme Salinger, Kubrick, Banksy, Daft Punk. Et cette scène inoubliable où il met ses vêtements sertis de bijoux sur la musique de LMFAO, « Sexy and I Know it »…
  6. Le Prénom de Matthieu Delaporte & Arnaud de la Patellière. Sans doute l’un de mes films préférés. Sans doute les meilleurs dialogues du cinéma français depuis bien longtemps. On aime voir Valérie Benguigui dans ce rôle qui lui va à merveille. Charles Berling, Patrick Bruel, Guillaume de Tonquedec, Judith El Zein. Pas un en dessous des autres. Un seul regret, j’aurais aimé voir la pièce au théâtre…
  7. Le Quai des brumes de Marcel Carné. Un classique, à voir et à revoir, pour les beaux yeux de Michèle Morgan qui nous a quittée récemment, pour le charisme de Jean Gabin, pour le scénario et les si bons dialogues de Jacques Prévert.
  8. La La Land de Damien Chazelle. Waouh ! Quel film ! N’en déplaise à tous les critiques mal lunés qui nous ont pondu des articles sur la prétendue arnaque de ce film. Que les snobs restent chez eux. Sortez ! Ruez-vous au cinéma tant que le film passe encore dans les salles. C’est tellement beau sur grand écran. Un hommage au cinéma, à l’amour, à la musique. Que de références. Même si le scénario n’a rien d’exceptionnel, tout l’est autour de lui. Les acteurs offrent une réelle performance (combien d’heures de cours de chant ? De cours de danse ?). Depuis quand n’avions-nous pas vu un film musical aussi réussi ? Un film qui deviendra culte dans les prochaines années, s’il ne l’est déjà…
  9. Médecin de campagne de Thomas Lilti. Un très joli film sur la médecine dans les lieux les plus reculés. Comment être un bon médecin ? Quel lien entretenir avec ses patients ? Qu’attendent-ils de leur médecin généraliste – le seul à des kilomètres à la ronde, le seul en qui ils peuvent avoir confiance ? François Cluzet vraiment très bon dans son rôle. Il est d’ailleurs nommé pour le meilleur acteur aux Césars…
  10. Je vous trouve très beau d’Isabelle Mergault. Un film qui passe régulièrement à la télévision à la venue des beaux jours, un peu comme Le Père Noël est une ordure est diffusée pendant les vacances de Noël. Le film du dimanche soir, pas prise de tête, où les mignonneries émeuvent et n’énervent pas.
  11. La Chamade d’Alain Cavalier. On se croirait dans un Truffaut. Les livres envahissent l’espace, l’amour et le désamour aussi. La petite musique de Françoise Sagan résonne à chaque minute du film, à chaque pas de Catherine Deneuve, à chaque faux pas de Roger Van Hool.

En résumé, que des beaux films pour le mois de janvier…

Poster une note dans le carnet

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s