« Un personnage de roman » de Philippe Besson

Un personnage de roman, récit de Philippe Besson, Julliard, août 2017, 247 pages, 18€.

Philippe Besson a perçu le personnage de roman chez Emmanuel Macron avant même que celui-ci ne se lance dans la campagne présidentielle. L’écrivain a suivi le futur couple présidentiel, Emmanuel et Brigitte Macron. Il a parcouru les routes avec eux et a découvert chaque événement en direct. Il a vu la campagne au plus proche et continue  même de se rendre à l’Elysée.

Il raconte dans ce livre une destinée, un homme hors du commun, qui a traversé avec presque facilité toutes les étapes d’une campagne présidentielle, alors qu’il n’était encore qu’un inconnu quelques mois auparavant. Il a révolutionné les codes de la politique, a détruit le restant de gauche et de droite pour apporter une nouveauté dans le paysage politique. Philippe Besson décrypte tout cela avec justesse et ne transforme pas les événements, il ne fait pas en sorte que cette trajectoire fasse d’Emmanuel Macron un personnage de roman. Non, car le simple fait de le raconter transforme l’homme en un personnage de roman au destin extraordinaire — au premier sens du terme.

Mais il me semble que les journalistes n’aient pas bien compris l’enjeu de ce roman. Certains ont dit que le livre n’avait pas d’intérêt, qu’il ne faisait que relater ce que l’on savait déjà, hormis quelques petites phrases, que Philippe Besson n’était pas objectif. Or, ce n’est pas le propos. Ce que les journalistes oublient, c’est que dans vingt, trente ou cinquante ans, ce n’est pas vers leurs articles que les gens se tourneront, mais plutôt vers le livre de Philippe Besson, qui deviendra référence de la présidentielle 2017. On continuera de lire ce Personnage de roman, et il sera devenu d’autant plus intéressant avec le recul des années. A chaud, les journalistes qui ont dénigré le livre n’y ont vu que l’instant présent, en faisant perpétuer l’agacement de l’omniprésence de cette présidentielle qui a duré si longtemps et qui a connu tant de rebondissements. L’élection d’Emmanuel Macron est hors du commun, et mérite ce livre, toujours dans la justesse et l’élégance propre à Philippe Besson. C’est un livre qui restera dans l’histoire de la campagne présidentielle française de l’année 2017.

Il y a quelques années, j’interviewais Philippe Besson pour le Bazar de questions.

Site des Editions Julliard

Poster une note dans le carnet

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s