Mon top 10 des films de l’année 2018

  1. Les Heures sombres de Joe Wright pour le superbe jeu de Gary Oldman en Winston Churchill. Bluffant !
  2. Jusqu’à la garde de Xavier Legrand. L’histoire de ces violences conjugales donne le doute jusqu’à la fin : qui est battu par qui ? Léa Drucker est incroyable, et après la violence de la scène finale, on ressort complètement perdu. On ne sait plus où on est ni comment on s’appelle.
  3. La Douleur d’Emmanuel Finkiel. Très belle adaptation du livre de Marguerite Duras, avec Mélanie Thierry excellente dans son rôle. Douce, élégante, violente, et émouvante.
  4. The Guilty de Gustav Möller. Toute une traque se déroule sur une plateforme téléphonique du 112. Ce thriller danois en huis clos est sans doute l’un des meilleurs policiers que j’ai vus ces dernières années.
  5. En guerre de Stéphane Brizé. Après La Loi du marché, Stéphane Brizé revient dans un film social, avec toujours en tête d’affiche l’excellent Vincent Lindon. Toujours aussi efficace, on ressort le ventre retourné par une scène finale d’une violence détonnante.
  6. Plaire, aimer et courir vite de Christophe Honoré. Je ne rate jamais un film de Christophe Honoré, et je ne suis jamais déçue. Celui-ci est d’autant plus émouvant, car il raconte en filigrane la propre histoire du réalisateur. Vincent Lacoste et sa nonchalance habituelle provoquent la tendresse de Pierre Deladonchamps. Quand on sait après coup que Louis Garrel devait jouer le rôle de Deladonchamps, on le remercie d’avoir laissé tomber à la dernière minute. J’adore pourtant Louis Garrel, mais la nonchalance aurait donné la réplique à une deuxième nonchalance, ce qui n’aurait pas rendu un film aussi beau.
  7. A Star is Born de Bradley Cooper. Reprise d’un film mythique, on y découvre une Lady Gaga au naturel, absolument étonnante. L’histoire, quant à elle, chamboule, tout simplement.
  8. La Forme de l’eau de Guillermo Del Toro. Amoureuse des monstres, je ne pouvais pas louper ce film. Ce film au charme indéniable propose un univers touchant. On lui a reproché d’être trop manichéen, ce qui n’est pas totalement faux, mais les personnages, la musique, les décors et les costumes sont tellement travaillés qu’on en oublie la possible facilité du scénario. Parfois, il faudrait juste savoir se laisser aller…
  9. Mademoiselle de Joncquières d’Emmanuel Mouret. Cette histoire de vengeance entre Edouard Baer et Cécile de France est jouissif. On observe pendant deux heures ce petit jeu d’amour et de vengeance avec des acteurs étonnants dans des rôles dans lesquels on ne les voit pas habituellement.
  10. L’Amour flou de Romane Bohringer & Philippe Rebbot. Tous deux décident de raconter leur véritable séparation. Emouvant et drôle à la fois, ce couple déjanté réalise un vrai film d’amour.

Poster une note dans le carnet

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s