Mon top 10 des livres de l’année 2018

  1. Toutes les femmes sauf une de Maria Pourchet (Pauvert). [Mon article ici
  2. Eparse de Lisa Balavoine (JC Lattès). [Mon article ici]
  3. Reviens de Samuel Benchetrit (Grasset). Sans doute le roman le plus émouvant de Samuel Benchetrit qui nous livre ici sa vision du rapport père/fils. On se laisse entraîner dans la vie quotidienne du narrateur, loin de son fils parti. La chute est surprenante, on ne l’attend absolument pas, et elle en est d’autant plus bouleversante.
  4. Eugenia de Lionel Duroy (Julliard). Lionel Duroy sort des secrets de famille pour nous livrer une véritable fresque historique sur la Roumanie des années 30. On y croise des écrivains de l’époque, ainsi qu’Eugenia, personnage profondément fort et politique. Sans doute l’un de ses plus grands romans.
  5. Dos au mur de Nicolas Rey (Au Diable Vauvert). [Mon article ici]
  6. Anita de Lilian Auzas (Hippocampe). Le nouveau roman de Lilian Auzas est une plongée dans la vie d’Anita Berber, danseuse sulfureuse des années 20. Je vous conseille vivement de lire ce roman détonnant, publié dans une maison d’édition qui l’est tout autant. Hippocampe publie des romans, de la photographie, et a choisi une typographie des plus élégantes. Allez faire un tour chez eux. Lilian Auzas est un ami, et je suis particulièrement heureuse d’avoir pu lire ce livre dans sa version brochée, après avoir lu les premières versions du roman il y a maintenant plusieurs mois. C’est aussi ça les amis écrivains : suivre les étonnants parcours des manuscrits.
  7. La Dernière photo de Franck Courtès (JC Lattès). [Mon article ici]
  8. Le Prince à la petite tasse d’Emilie de Turckheim (Calmann Lévy). [Mon article ici]
  9. Anatomie de l’amant de ma femme de Raphaël Rupert (L’Arbre vengeur). Prix de Flore 2018 pas volé. J’ai retrouvé avec Raphaël Rupert la verve des Nicolas Rey, Frédéric Beigbeder, et autres du début des années 2000. Enfin un écrivain qui ose !
  10. Lettres à un jeune auteur de Colum McCann (Belfond). Certains d’entre vous savent que je fais une thèse à la Sorbonne. Je travaille en partie sur l’écriture et ce livre était donc une véritable mine d’or pour mon travail et pour tous les apprentis écrivains et amoureux des coulisses de l’écriture. A vos stylos !

Poster une note dans le carnet

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s