Formant avec sa femme un couple bourgeois empêtré dans la routine, le narrateur de Plagiat, acteur et écrivain sûr de lui quoique légèrement désabusé, ne voit pas la catastrophe arriver  : par une sorte de paresse affective, il se laisse surprendre par le départ soudain de sa femme. Désormais seul dans leur maison, il commence à fouiller dans de vieux papiers et découvre la correspondance qu’ils avaient échangée au début de leur relation. Lui qui pensait n’avoir aucune inspiration pour son nouveau livre se décide alors à raconter leur histoire à partir de ces lettres. Mais lorsque le livre paraîtra, et connaîtra le succès, ce geste vengeur se retournera contre lui. 

Amplifiant ce qu’elle avait ébauché avec ses deux premiers livres, Myriam Thibault pose la question de l’authenticité des sentiments à travers la figure d’un homme qui, en cherchant à tout prix la gloire, précipite sa propre chute.
REVUE DE PRESSE
Phosphore
Le Quotidien luxembourgeois par Serge Bressan
Cosmopolitan par Brigitte Kernel
Le Figaro Littéraire par Dominique Guiou
L'Echo Luynois par Pauline Babouhot
L'Echo Luynois par Pauline Babouhot
Le Figaro
Vivre Paris par Julien Pénégry
Phosphore par Julien Bisson
Phosphore / Le Quotidien luxembourgeois / Cosmopolitan / Le Figaro Littéraire / L'écho luynois / Le Figaro / Vivre Paris / Phosphore 
Back to Top